Pour conclure la série de street stylin de notre photographe Alex Dilem, nous recevons le prodigieux producer et modèle Charlie Shulz. L’artiste sera en spectacle dans le cadre du prochain festival Santa Teresa qui aura lieu le 13 au 20 mai prochain à Sainte-Thérèse. Le producer fera également paraître dans les prochains mois son nouveau projet incluant des collaborations de Mike Shabb, Kevin Na$h, Joe Rocca, Cape Tula, Yen Dough et plusieurs autres rappeurs estimés de notre scène locale.

Pour l’occasion, il nous a invité aux arcades et à manger une crème glacée. Voici le résultat.


Charlie Shulz (shoot)

Pour toi, c’est quoi avoir du style?

C’est une manière de s’exprimer, d’afficher nos goûts et notre différence. Même si c’est cool quand les gens aiment ton outfit, je pense que c’est encore mieux de mettre ce qu’on a envie de mettre en se foutant du jugement des autres. At the end, si on l’assume, les gens vont trouver ça nice.

Je dirais que mon style est influencé par plusieurs époques. As much as j’aime le style actuel, je trouve que certains pieces du début des années 2000 sont insane. Le best, c’est de réussir à bien mixer plusieurs styles différents.

Je suis passé par une tonne de styles différents. J’ai déjà rock les chemises avec des flammes et des dragons mais j’ai aussi eu une passe pulls chic de chez Simons. Pendant mon adolescence j’ai aussi eu une grosse phase métaleux.

Charlie Shulz (shoot)

Est ce qu’il y a des vêtements que tu trouves indémodables? Et à l’inverse, des vêtements que tu trouves insupportables?

Les sweatpants et les chandails de laine ça va toujours être dope, tu peux autant mettre ça comme pyjama que pour sortir ou aller à l’école. Sinon les uggs, les v-necks et TOUS les vêtements avec des feuilles de weed dessus c’est un NO.

Comment tu décrirais ton style actuel?

Je suis vraiment all pour le confort. C’est pour ça que pendant le shoot j’ai un t-shirt 2XL et des sweatpants : c’est le best. Sinon j’aime bien aller pour des couleurs un peu off, si c’est pas trop funky ça peut vraiment donner un truc cool.

Charlie Shulz (shoot)

Selon toi, quelle est la première impression que tu laisses aux gens qui te croisent dans la rue, basée uniquement sur ton look?

Ça dépend vraiment des jours comme j’essaie de ne pas me limiter à un seul style. Honnêtement, je sais pas trop et ça m’importe peu. Il y en a qui vont aimer et d’autre qui vont détester. Je m’habille comme ça parce que ça me plait à moi.

Si tu avais un budget illimité, est-ce que ton style changerait?

For sure. Je suis un gros fan de différents designer. Si j’avais un budget illimité je passerais probablement mes journées chez SSENSE.

Charlie Shulz (shoot)

Explique-nous le choix de l’endroit de notre photoshoot.

Je trouve que beaucoup de producers et de rappeurs essaient de se donner une image thug et inaccessible. Je trouve ça lame. Moi, je préfère voir les artistes dans leur daily life. Cette journée-là, j’avais le goût d’aller à des arcades pis de manger de la crème glacée, c’était spontané et je suis vraiment content du résultat!